Macron confiant alors que son rival d’extrême droite se rapproche avant le vote

[ad_1]

PARIS (AP) – Le président Emmanuel Macron a déclaré vendredi qu’il ne craignait pas de perdre l’élection présidentielle française, malgré le fait que sa rivale d’extrême droite Marine Le Pen ait réduit l’écart dans les sondages d’opinion quelques jours avant le premier tour.

Pourtant, le suspense est le mot d’ordre lors du vote de dimanche pour choisir les deux premiers parmi une douzaine de prétendants, avec un faible taux de participation prévu qui pourrait aider à décider de la course.

“J’ai l’esprit de conquête plutôt que l’esprit de défaite”, a déclaré Macron, un centriste, dans une interview à la radio RTL le dernier jour de la campagne. Mais il a prudemment ajouté: “Rien n’est jamais acquis.”

Le Pen, qui en est à sa troisième course présidentielle, s’est toujours classée deuxième derrière Macron dans les sondages. Elle a semblé réduire encore plus l’écart selon un sondage BVA publié la montrant à seulement 3% derrière les 26% de Macron. D’autres sondages ont donné une différence de 4 à 6 points entre les deux.

Si les sondages reflètent les résultats des élections, Macron et Le Pen répéteraient le scénario de 2017, s’affrontant lors d’un second tour le 24 avril. Macron a remporté une victoire écrasante il y a cinq ans, remportant 66 % des voix contre 34 % pour Le Pen.

Le Pen a dépensé beaucoup d’énergie pour prendre l’avantage sur son parti du Rassemblement national afin de le rendre plus attrayant pour les électeurs. Elle a encore adouci son image et fait du pouvoir d’achat la pièce maîtresse de sa campagne, mais n’a pas renoncé à ce pour quoi elle est la plus connue : stopper la « submersion migratoire » et combattre les islamistes radicaux.

“Si Emmanuel Macron avait enrichi le pays, excusez-moi, mais nous ne parlerions pas de pouvoir d’achat”, a déclaré Le Pen lors de son dernier rassemblement jeudi soir dans la ville de Perpignan, dans le sud-ouest, dont le maire d’extrême droite, Louis Aliot, est son ancien compagnon.

Macron a invoqué ses fonctions présidentielles, notamment la guerre en Ukraine, pour justifier son absence pendant une grande partie de la campagne, qui a été critiquée par d’autres candidats.

La participation pourrait être le facteur décisif de l’élection et pourrait nuire le plus aux chances de Le Pen, car sa base de soutien de la classe ouvrière est composée d’électeurs qui ont tendance à rester chez eux le jour des élections.

Les sondeurs disent que mesurer la proportion de personnes qui ne peuvent pas voter est une tâche délicate. La firme de sondage Odoxa a suggéré vendredi que la participation pourrait approcher un niveau historiquement bas, à 27,4%. Ce serait cinq points de plus qu’en 2017.

Le record remonte à 2002 lorsque 28,4% des électeurs ne se sont pas rendus aux urnes au premier tour, alors que le président de l’époque, Jacques Chirac, était en concurrence avec le père d’extrême droite incendiaire de Le Pen, Jean-Marie Le Pen, entre autres. Le Pen a été battu au dernier tour dans un glissement de terrain.

“Il pourrait même être supérieur à ce record”, a déclaré Erwan Lestrohan, directeur des études à Odoxa, dans une interview vendredi avec l’Associated Press. “C’est la dernière ligne droite et il y a encore des électeurs indécis, mais nous sommes très proches d’une abstention record.”

De plus, trois personnes sur 10 qui se disent sûres de voter pourraient changer d’avis ou rester indécises sur le candidat à choisir, a déclaré Lestrohan.

“Il y a encore beaucoup de suspense dans la dernière ligne droite”, a-t-il déclaré.

À Perpignan, Le Pen a cherché à rallier des partisans, y compris ceux qui envisageaient de voter pour le candidat novice d’extrême droite Eric Zemmour, un ancien expert de la télévision dont la candidature à la présidence est entièrement basée sur la question de la migration. Il occupe la quatrième place dans les sondages, derrière le leader d’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon.

“Je rendrai le pays aux Français”, a déclaré Le Pen. “Ce sera au peuple français de décider qui est digne de devenir français.”

Elle a également appelé les partisans à voter.

“A ceux qui ont arrêté de voter à cause de la colère, du dégoût, de la désillusion, de la fatigue, je leur dis : ‘je vous comprends’ mais là, redevenez citoyen”, a déclaré Le Pen.

___

Cette histoire a été corrigée pour montrer que le prénom de Le Pen est Marine, pas Marie.

___

Catherine Gaschka y a contribué.

[ad_2]

Source link

admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.