L’Autriche va suspendre son mandat controversé de vaccin COVID

[ad_1]

L’Autriche suspendra son mandat pour que tous les adultes soient vaccinés contre le COVID-19, a confirmé le ministère de la Santé à Euronews.

Le gouvernement a été le premier de l’Union européenne à exiger que les gens soient piquées contre la maladie.

La mesure a été annoncée l’automne dernier alors que le pays était en pleine recrudescence de cas. Un verrouillage national a été imposé pour ralentir les infections.

Mercredi, la ministre autrichienne de la Constitution, Karoline Edtstadler, a déclaré que le mandat du vaccin n’était “pas proportionné” à la situation, a rapporté la chaîne de télévision publique ORF.

Le mandat du vaccin comprenait une période de grâce entre le 5 février et le 15 mars pour que les gens se conforment à l’exigence.

À partir de la mi-mars, la police devait effectuer des contrôles auprès de ceux qui ne pouvaient pas prouver qu’ils étaient complètement vaccinés, passibles d’amendes pouvant aller jusqu’à 3 600 €.

Mais la mesure sera suspendue pour l’instant et réévaluée après un examen, a déclaré le ministre de la Santé Johannes Rauch

Près de 70% de la population autrichienne est entièrement vaccinée contre le COVID-19, selon le ministère de la Santé.

Le pays a récemment signalé plus de 30 000 cas quotidiens, mais les hospitalisations ont été inférieures à celles de la vague virale d’automne.

La décision de suspendre temporairement le mandat est intervenue à la suite d’un rapport d’expert qui a déclaré qu’attendre pour mettre en œuvre le mandat du vaccin serait un « empiétement plus léger sur les droits fondamentaux par rapport à une mise en œuvre immédiate ».

Le rapport a toutefois averti qu’une nouvelle vague massive de COVID-19 à l’automne 2022 était “très probable”.

.

[ad_2]

Source link

admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.