L’armée israélienne tue un militant palestinien en opération à Jénine

[ad_1]

Les troupes israéliennes ont attaqué samedi la ville natale de Cisjordanie d’un Palestinien qui a commis une fusillade mortelle à Tel-Aviv, déclenchant une fusillade qui a fait au moins un mort parmi les militants palestiniens, selon des responsables palestiniens.

L’armée israélienne a déclaré que ses troupes menaient ce qu’elle a qualifié d’opération antiterroriste dans la ville de Jénine et le camp de réfugiés adjacent de Jénine. C’est la zone du nord de la Cisjordanie où vivait le tireur de l’attaque de jeudi. Il a indiqué que les troupes ont essuyé des tirs et ont riposté aux assaillants. Il n’y a pas eu de victimes israéliennes et selon l’armée israélienne, les forces ont saisi un fusil automatique utilisé par l’un des militants.

Le site d’information israélien, Ynet, a déclaré que les troupes avaient encerclé la maison de l’agresseur pour arrêter certains de ses proches.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré qu’au moins un Palestinien avait été tué et 10 blessés. Le groupe militant du Jihad islamique a identifié le mort comme l’un de ses combattants.

Jénine est considérée comme un bastion des militants palestiniens. Les forces israéliennes sont souvent la cible de tirs lorsqu’elles opèrent dans la région. Même l’Autorité palestinienne, qui administre des parties de la Cisjordanie occupée et coordonne avec Israël sur les questions de sécurité, semble avoir peu de contrôle.

Lors de la fusillade de jeudi, un tireur palestinien a ouvert le feu dans le centre de Tel-Aviv, tuant trois personnes. L’agresseur, identifié comme étant Raad Hazem, 28 ans, de Jénine, a ensuite été tué par les forces israéliennes.

Il s’agissait de la quatrième attaque meurtrière en Israël par des Palestiniens en trois semaines et est survenue à un moment de tensions accrues autour du début du mois sacré musulman du Ramadan. Deux de ces attaques ont été menées par des hommes de Jénine.

Les manifestations et les affrontements à Jérusalem pendant le Ramadan l’année dernière ont contribué à déclencher une guerre de 11 jours entre Israël et le groupe militant du Hamas.

.

[ad_2]

Source link

admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.