L’ancien ministre roumain comparaîtra devant les juges d’extradition en Bulgarie après avoir fui sa peine de 6 ans

[ad_1]

Elena Udrea, ancienne ministre roumaine du tourisme, doit comparaître aujourd’hui devant des juges en Bulgarie après avoir fui son pays d’origine quelques heures avant qu’un appel contre une peine de six ans de prison ne soit rejeté.

Udrea, 48 ans, ancien candidat à la présidence et proche allié politique de Traian Basescu, président roumain de 2004 à 2014, a été condamné par un tribunal roumain à six ans de prison en juin 2018, mais le verdict a été suspendu en raison de problèmes avec la formation de le panel de cinq juges.

Jeudi, la Haute Cour de cassation de Roumanie a rendu un verdict définitif, confirmant la peine de 72 mois de prison pour corruption et abus de pouvoir. Cependant, Udrea avait déjà quitté le pays, traversant la frontière avec la Bulgarie ce matin-là. Un mandat d’arrêt européen a été émis à son nom.

Selon les médias, Udrea a finalement été appréhendé à Kulata, un village près de la frontière bulgare avec la Grèce.

Dans un communiqué publié vendredi, le ministre roumain de la Justice, Catalin Predoiu, a déclaré qu’Udrea était détenue par les autorités bulgares et serait présentée au tribunal, la Roumanie demandant son extradition. “Il est de notre responsabilité de soutenir ce processus sur demande”, a-t-il ajouté.

Udrea a été traduit devant une salle d’audience dans la ville bulgare de Blagoevgrad plus tard dans la journée, mais est parti sans faire de déclaration, car aucun traducteur autorisé n’était sur place. L’audience a été reportée à aujourd’hui.

Udrea, une personnalité politique autrefois puissante en Roumanie, a été accusée en 2015 d’avoir accepté des pots-de-vin et d’abus de pouvoir, datant de son mandat de ministre du développement régional et du tourisme entre 2009 et 2012.

Elle a fui le pays avant que le verdict ne soit rendu, revenant en 2019 après plus d’un an de fuite devant la justice roumaine au Costa Rica, où sa demande d’asile politique a été rejetée.

Deux autres personnes, l’ancien président de la Fédération roumaine de boxe et un homme d’affaires local, ont été condamnées jeudi à des peines de prison dans le cadre de cette affaire, tandis que d’autres accusés ont été condamnés à des peines avec sursis.

Udrea était aussi condamné à huit ans de prison en mars 2021 pour corruption, détournement de fonds et évasion fiscale, liés à l’élection présidentielle roumaine de 2009, le verdict final attendant toujours sa procédure d’appel.

.

[ad_2]

Source link

admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.