“La bonne chose à faire”: McDonald’s ferme tous les restaurants en Russie

[ad_1]

McDonald’s a déclaré qu’il fermait temporairement l’ensemble de ses 850 restaurants en Russie en réponse à l’invasion de l’Ukraine par le pays.

Le géant du burger a déclaré mardi qu’il continuerait de payer ses 62 000 employés en Russie “qui ont investi leur cœur et leur âme dans notre marque McDonald’s”.

Mais dans une lettre ouverte aux employés, le président et chef de la direction de McDonald’s, Chris Kempckinski, a déclaré que la fermeture de ces magasins pour le moment était la bonne chose à faire.

“Nos valeurs signifient que nous ne pouvons pas ignorer les souffrances humaines inutiles qui se déroulent en Ukraine”, a déclaré Kempczinski.

McDonald’s a été la première grande chaîne de restauration rapide occidentale à ouvrir un restaurant en Union soviétique, après qu’un sommet entre le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev et le président américain Ronald Reagan a conduit l’URSS à autoriser les coentreprises en 1987.

La chaîne de hamburgers a ouvert son premier restaurant dans la capitale soviétique en janvier 1990 – une coentreprise entre McDonald’s Canada et le conseil municipal de Moscou – battant son concurrent Pizza Hut de plusieurs mois.

Le restaurant – le plus grand McDonald’s du monde à l’époque – n’a pas fermé ses portes depuis, à l’exception d’une fermeture d’inspection sanitaire en 2014.

La fermeture pour “atteintes à la santé et à la sécurité” a été considérée comme un acte de représailles contre les sanctions américaines contre le Kremlin pour son annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée et son implication dans la guerre dans la région orientale du Donbass. Le restaurant, cependant, a rouvert après 90 jours.

Maintenant, Kempczinski a déclaré qu’il était impossible de savoir quand l’entreprise pourra rouvrir ses magasins.

“La situation est extraordinairement difficile pour une marque mondiale comme la nôtre, et il y a de nombreuses considérations”, a écrit Kempczinski dans la lettre.

Les grandes marques de restauration rapide font don de procédures et suspendent leurs opérations

La pression monte pour que McDonald’s et d’autres entreprises comme Coca-Cola et PepsiCo qui restent en Russie se retirent.

McDonald’s travaille avec des centaines de fournisseurs russes, par exemple, et sert des millions de clients chaque jour.

L’entreprise a également fermé temporairement 108 restaurants en Ukraine et continue de payer ces employés.

McDonald’s pourrait subir un gros coup financier à cause des fermetures. Dans un récent dossier réglementaire, la société basée à Chicago a déclaré que ses restaurants en Russie et en Ukraine contribuaient à 9 % de son chiffre d’affaires annuel, soit environ 1,83 milliard d’euros (2 milliards de dollars).

Contrairement à d’autres grandes marques de restauration rapide en Russie qui appartiennent à des franchisés – comme KFC, Pizza Hut, Starbucks et Burger King – McDonald’s possède 84 % de ses établissements russes.

Yum Brands, la société mère de KFC et Pizza Hut, a déclaré lundi qu’elle reversait tous les bénéfices de ses 1 050 restaurants en Russie à des efforts humanitaires. Il a également suspendu le développement de nouveaux restaurants dans le pays.

Starbucks a déclaré qu’il faisait également don des bénéfices de ses 130 magasins russes aux efforts humanitaires.

Le conglomérat de biens de consommation Unilever a déclaré mardi qu’il avait suspendu toutes les importations et exportations de ses produits vers et depuis la Russie, et qu’il n’investirait plus de capitaux dans le pays.

McDonald’s a annoncé mardi avoir fait don de plus de 4,58 millions d’euros (5 millions de dollars) à son fonds d’aide aux employés et aux efforts de secours.

Il a également garé une unité mobile de soins médicaux de la Ronald McDonald House Charities à la frontière polonaise avec l’Ukraine.

.

[ad_2]

Source link

admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.